La chaise n°14 de Michael Thonet (1796-1871)

Son origine

En 1859, l'ébéniste et futur industriel autrichien Michael Thonet crée la chaise n°14 pour répondre à la commande de Mme Daum qui cherche du mobilier pour son café de Vienne.

Pourquoi est-elle devenue une pièce culte du design ?

Cette chaise annonce les prémices de l’industrialisation du mobilier: production en série et commercialisation à grande échelle. Elle est également le résultat d’une innovation permettant de courber le bois. Ses lignes simples et douces, sa légèreté et son faible coût séduisent et provoquent une véritable révolution dans l’aménagement d’intérieurs. Cafés, restaurants, appartements adoptent ce nouveau style, moins lourd, moins fourni.

Vendue en pièce détachée elle peut être expédiée facilement. C’est probablement le premier meuble en kit de l’histoire. La chaise n°14 connaîtra un immense succès. En 1930, elle sera déjà vendue à plus de 50 millions d’exemplaires. Elle est l’archétype de la chaise de bistro.

Comment la reconnaitre ?

Pour l'identifier, il convient de la retourner et regarder le support de l’assise afin de trouver des indices quant à son authenticité et l’époque de production. Les signes d'identification ont varié suivant les époques. Les meubles Thonet ont cependant toujours eu un signe permettant de les identifier, et cela jusqu'en 1922.

De 1849 à 1860, une estampille est apposée sous le cadre de l'assise (avec le nom de l’ébéniste ou ses initiales creusées dans le bois).
De 1860 à 1888, en plus de l’estampille, une étiquette indique "Fabrication en bois massif" sur la face interne du support d’assise.
En 1888, une nouvelle estampille est créée avec la marque "THONET" ainsi que la première lettre du lieu de production.
De 1888 à 1922, l’estampille est imprimée à l'encre et une étiquette reste apposée.

Cependant n’oubliez pas que les étiquettes ont pu disparaitre au fils des années.

Où la trouver ?

Très largement produite, la chaise n°14 n’est pas une pièce rare. Ce qui ne l’empêche pas d’être charmante! Vous pourrez donc, au petit bonheur la chance, en trouver une chez les marchands, dans les brocantes ou en salles des ventes.

Si vous souhaitez acheter ou vendre un modèle, sachez donc qu’une chaise produite entre 1900 et 1950 est estimée entre 50 et 100 €. Son prix chute entre 20 et 50 € pour celles produitent par la suite. Toujours au catalogue de l’entreprise Thonet, elle se nomme aujourd’hui chaise n°214 et coûte 525 €.

La gamme des chaises et banquettes de Michael Thonet est riche avec de nombreux et très beaux modèles toujours conçus sur une base de bois courbés. Vous pouvez découvrir une large sélection de pièces anciennes au musée des Arts Décoratifs (MAK) de Vienne.